L’UNFPA est une agence des Nations Unies en charge des questions de santé sexuelle et reproductive. Notre mission est de créer un monde dans lequel chaque grossesse est désirée et chaque accouchement est sans danger.  Un monde dans lequel le chaque jeune réalise pleinement son potentiel.

L’UNFPA a défini 3 résultats transformateurs dans son plan stratégique 2018-2021 :

Mettre fin aux décès maternels évitables

Mettre fin aux besoins non satisfaits en matière de planification familiale

Mettre fin aux violences basées sur le genre et aux pratiques néfastes

Nos cibles d’intervention sont : 

Les femmes et les nouveaux nés

Les jeunes filles et les jeunes garçons

Les adolescents

Les hommes

Nos stratégies d’intervention s’articulent autour des points suivants:

Le plaidoyer et le dialogue politique

Les offres de services

Le renforcement des capacités

La gestion des connaissances

Quelques résultats clés réalisés en Côte d’Ivoire en 2018

1900 décès maternels évités grâce à l’amélioration de l’offre des soins obstétricaux et néonataux d’urgence (SONU) et l’utilisation de la planification familiale (l’UNFPA est le principal pourvoyeur de produits contraceptifs

329 femmes porteuses de fistules opérées gratuitement avec un taux de succès de 77 % 

76 établissements sanitaires, dont 12 hôpitaux de références équipés pour l’offre de services intégré de santé de la reproduction y compris les SONU

614 000 nouvelles acceptantes de contraceptifs modernes

440 000 grossesses non désirées évitées

Offre de services de planification familiale améliorée :

96 % des établissement sanitaires du pays offrent au moins 3 méthodes modernes de contraception (contre 75 % en 2013)

Deux structures sanitaires sur trois offrent au moins 5 méthodes modernes de contraception (soit 68 % contre 45 % en 2013)

82% des prestataires de santé sont compétents en matière de pose et de retrait de l’implant contraceptif contre 48 % en 2013

2335 survivantes de violences basées sur le genre ont bénéficié d’une prise en charge psychosociale

106 816 adolescent(e)s et jeunes ont reçu les services de planification familiale, de dépistage et prise en charge des IST et du VIH.

3, 7 millions d’élèves des cycles d’éducation primaire et secondaire soit 53,19 % de l’effectif national ont reçu les 4 cours d’éducation sexuels