Vous êtes ici

Recensement de la Population en Côte d’Ivoire : Les enjeux du dénombrement présentés aux autorités administratives

Abidjan, le 10 septembre 2021-Le ministre du Plan et du Développement de la République de Côte d’Ivoire et le Représentant Résident Adjoint de l’UNFPA ont présenté aux préfets de Régions et de Départements les grandes lignes du processus de dénombrement qui se tiendra en novembre 2021.

Le Recensement de la Population est un exercice qui revêt des enjeux hautement stratégiques pour l’identification des défis et des opportunités liées au bien-être de l’ensemble des populations vivants en Côte d’Ivoire, notamment en matière de santé, d’éducation, d’accès à l’emploi et aux services et surtout pour l’identification des possibilités d’investissement dans les différentes régions du pays. 

Madame Kaba Nialé, ministre du Plan et du Développement a déclaré : « La présente cérémonie vise à informer le corps préfectoral, la population entière, la presse nationale et internationale ainsi que les partenaires techniques et financiers, de la réalisation effective du dénombrement de la population du 1er au 21 novembre 2021, sur toute l’étendue du territoire national. », avant de mettre en avant la contribution essentielle du corps préfectoral dans la réussite du dénombrement « le recensement, du fait de son envergure nationale et de sa matière, est une opération qui ne peut se faire sans la complicité et l’implication des administrateurs territoriaux ».

 

L’UNFPA dispose d’une expertise en matière d’appui technique dans la réalisation du recensement dans différentes régions du monde, particulièrement en Asie, en Amérique Latine et en Afrique. En Côte d’Ivoire, l’appui de l’UNFPA au processus de recensement a permis d’avoir les résultats suivants :

  • La mobilisation des ressources de 6,7 millions USD auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour l’acquisition de 37 500 tablettes pour la collecte, le prétest et la mise en place d’un système de traçage des tablettes sur terrain de même que le système de suivi et de DASHBOARDING du dénombrement.
  • La mobilisation des ressources d’environ 6 millions USD auprès de la Banque Mondiale pour la phase de collecte du dénombrement ;
  • La disponibilité de la Base de sondage nationale géo-référencée (RGPH) ;
  • L’appui en matériels roulants et en équipements pour faciliter la mobilité des équipes ;
  • La réalisation de la cartographie censitaire ;
  • Le renforcement des capacités des superviseurs et des enquêteurs et la finalisation des travaux de la cartographie censitaire.

 

Selon monsieur Akpadji, Représentant Résident Adjoint de l’UNFPA : « L’UNFPA est engagé à accompagner le gouvernement ivoirien tout au long de ce processus pour contribuer à la réussite effective de cette opération qui va permettre à la Côte d’Ivoire de se disposer de données à 100 % fiables à même de planifier de façon efficace son développement à moyen et long terme ».

Le dénombrement se réalisera à travers trois principales activités, à savoir le recrutement du personnel de terrain, la formation du personnel de terrain et la collecte des données. Après la formation de 38.971 jeunes par le Bureau technique permanent du recensement (BTPR) et l’Agence emploi jeune, 28.346 seront recrutés et affectés dans les différentes zones de dénombrement, comme agents recenseurs et 7.087 comme chefs d’équipe, encadrés par 400 superviseurs et 36 coordonnateurs régionaux.