Vous êtes ici

Les rêves plein la tête

 

Chimène fait partie de ces jeunes filles qui se battent pour gagner leur pitance quotidienne. En 2018, elle a intégré l’Institut de Formation et d’Entrepreneuriat Féminin (IFEF) de Man pour apprendre un métier et devenir autonome. Faisant de l’indépendance financière l’un de ces crédos, c’est avec assiduité qu’elle a pris part à la restitution des cours de confection de serviettes hygiéniques réutilisables.

Ces ainées avaient participé à l’atelier de formation donné par le groupe CERCO sur la confection de ces serviettes en décembre 2020 à la faveur du projet « Droit à l’éducation inclusive et maintien des filles à l’école ». Au cours de cet atelier, les auditrices ont reçu les rudiments pour la confection et la commercialisation des serviettes lavables à travers un bot nommé « Guide de l’entrepreneuriat » qui a été déployé dans le cadre de ce projet, pour aider les futurs entrepreneures à développer un plan d’affaires viable et attractif.

 C’est avec joie que Chimène a accueilli cette activité génératrice de revenus. Elle commercialise depuis peu ces serviettes pour subvenir à ses besoins. « Depuis que j’ai débuté cette activité, ma vie a changé tant elle est rentable. J’arrive à subvenir à mes besoins. Je les vends à 500f l’unité et 1000f pour trois serviettes. » nous confie-t-elle.

Elle a l’avantage de proposer à sa clientèle des serviettes lavables faites de tissus locaux dans des conditions strictes d’hygiène et dont l’utilisation varie entre 3 et 6 mois. Pour Chimène, l’intérêt d’utiliser sa solution réside dans le caractère absorbant, hygiénique, écologique et économique des serviettes. Elle rassure d’ailleurs les sceptiques : « Le tissu que j’utilise ne déteint pas et ne donne pas des infections. Je porte même des gants pendant la confection ».

Chimène est ambitieuse. Elle a les rêves plein la tête. Elle aspire à devenir une grande entrepreneure demain et invite d’ailleurs les filles déscolarisées à la rejoindre à l’IFEF pour apprendre à confectionner des serviettes hygiéniques lavables. Elle rêve d’un monde où chaque jeune fille serait libre financière.

Le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant et l’UNFPA ont soutenu, à travers ce projet financé par Affaires mondiales Canada, l’installation des auditrices de cette formation en apportant des appuis techniques et matériels pour la pérennisation de leur activité. Ce sont au total 12 marques développées, 12 entreprises incubées et 5000 kits qui ont été confectionnés dans le cadre de cette activité.