Vous êtes ici

Le ministère de la Santé, l’UNFPA et Action Contre la Faim renforcent l’accès à l’information et aux services de santé de la reproduction en faveur des adolescents et des jeunes aux informations via la plateforme E-Santé

Abidjan, le 8 juillet 2021-Le ministère de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universitaire, Le Fonds des Nations Unies pour la Population et l’ONG Action contre la faim ont procédé au lancement de la plateforme E-Santé à la Maison de l’Entrepreneur. La plateforme E-Santé vie à renforcer l’accès et l’utilisation des services de santé sexuelle et reproductive en Côte d’Ivoire par le biais échanges, d’écoute active, de partage de connaissance et la sensibilisation des jeunes par les jeunes et les animateurs de santé.

Les adolescents et les jeunes représentent un atout essentiel pour le développement économique et social de la Côte d’Ivoire si les conditions sont réunies pour leur assurer une meilleure éducation, un meilleur accès à des soins de santé, des opportunités d’emploi et surtout un cadre propice au développement de leur potentiel. Toutefois, ces derniers sont confrontés à des défis en matière de santé sexuelle et reproductive qui ont un impact négatif sur le développement de leur potentiel. En effet, les jeunes contribuent à plus de 30% de la mortalité maternelle en Côte d’Ivoire estimée à 614 décès pour 100 000 naissances vivantes et une nouvelle infection sur cinq du VIH concerne un jeune de 15 à 24 ans. En outre, cette situation déjà préoccupante s’est exacerbée en période de période de COVID.

La plateforme « E-Santé Jeunes » qui comprend cinq modules (les astuces, le forum, le tchat, la redevabilité et la médiathèque) permet aux jeunes d’avoir accès de façon anonyme et confidentielle, sans tabou, et en temps réel à une information et une éducation en matière de santé, de santé sexuelle et reproductive et à un support psychosocial.

Selon monsieur Caspar Peek, Représentant Résident de l’UNFPA en Côte d’Ivoire, « il y a beaucoup de vies derrière ces chiffres et il est difficile de voir comment le pays pourra donner forme à sa vision de pays émergent si les adolescentes continuent de tomber enceinte ou mourir à la suite d’une grossesse ou encore si les jeunes continuent d’attraper des maladies sexuellement transmissibles, dont le VIH ».

La plateforme E-Santé s’inscrit dans l’opérationnalisation du programme gouvernemental E-Santé en vue d’accélérer la digitalisation du secteur de la santé et de rapprocher les populations des services de santé et des prestataires de soins par des approches innovantes. Pour l’Inspecteur Général de la Santé, Dr Ablé Ekissi, représentant le ministre de la Santé : « les jeunes doit faire de cet outil leur compagnon de tout temps, pour obtenir les réponses fiables aux questions de la santé qui les préoccupent ».

La plateforme E-Santé est disponible sur App Store et Playstore. Elle a été testé avant le lancement par plus de 600 jeunes dont 49% de filles et 51% de garçons.