Vous êtes ici

Côte d’Ivoire : L’UNFPA et ses partenaires engagés pour la mobilisation des ressources en faveur de la sécurisation des produits contraceptifs

Le ministère ivoirien de la Santé et de l’Hygiène Publique et le Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) ont ouvert, ce mardi 29 septembre 2020, un atelier de mobilisation et d'orientation des acteurs sur la mise en œuvre du Fonds Indicatif de Contrepartie Double pour la sécurisation des produits contraceptifs en Côte d'Ivoire.

Cette initiative, soutenu par la Fondation Bill et Melinda Gates, va mettre l’accent sur l’élaboration et la validation de Plan d’action pays pour le plaidoyer et la mobilisation des ressources domestiques en faveur de la sécurisation des produits contraceptifs afin de booster l’agenda de la planification familiale en Côte d’Ivoire et dans les autres pays membres du partenariat de Ouagadougou.

 

Pour le Pr. Mamadou Samba, Directeur Général de la Santé (DGS), « La Côte d'Ivoire veut tirer profit de son dividende démographique. Et la santé Mère-enfant est un axe stratégique de son développement ». Le DGS a poursuivi son intervention en encourageant les parties prenantes à proposer des approches innovantes, réalisables et à fort impact dans la proposition du plan de plaidoyer et de mobilisation des ressources domestiques de la Côte d’Ivoire dans le cadre de cette initiative afin de se rapprocher de l'objectif de la Côte d'Ivoire qui est d'avoir une prévalence contraceptive de 36%.

L’UNFPA soutient le gouvernement de Côte d’Ivoire en étant le premier pourvoyeur en produits contraceptifs du pays et est un acteur clé dans la promotion des services de planification familiale à travers des initiatives de renforcement de capacité et de mobilisation communautaire. Ce soutien se concrétise par l’appui annuel de trois millions de dollars américain pour l’achat des produits contraceptifs. 

Pour monsieur Alain Akpadji, Représentant Résident Adjoint de l’UNFPA, « La planification familiale est une « porte d'entrée pour le développement, surtout pour l’autonomisation de la femme. L ’UNFPA poursuivra son partenariat avec le gouvernement ivoirien afin de renforcer l’accès et la disponibilité des produits contraceptifs en Côte d’Ivoire ». Le Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de l’UNFPA est également impliqué dans le développement du Fonds Indicatif de Contrepartie Double pour la sécurisation des produits contraceptifs et travaille avec les pays du Partenariat de Ouagadougou, dont la Côte d’Ivoire fait partie pour sa mise en œuvre.

 

Cet atelier, d’une durée de trois jours, réunit les experts du système de santé de la Côte d’Ivoire, des départements ministériels, l’UNFPA et les partenaires techniques et financiers, les organisations de la société civile et les organisations de femmes et de jeunes.