Étude socio-anthropologique sur les fistules obstétricales en Côte d’Ivoire

No. of pages: 98

Publication date: 1 January 2008

Author: UNFPA

Download

Problématique
Selon le rapport sur l’État de la Population 2006, le taux de mortalité maternelle pour la Côte d’Ivoire, est estimée à 690 décès pour 100 000 naissances vivantes. Parmi les facteurs favorisant ce niveau élevé de mortalité maternelle enregistré, on peut inclure le nombre élevé d’enfants par femme, les naissances rapprochées et surtout les accouchements sans assistance médicale.

Or l'enquête démographique et de santé, réalisée en Côte d'Ivoire en 1998, a montré que durant les cinq dernières années, seuls 47 % des naissances sont survenues dans les établissements sanitaires, bien que 84 % des femmes aient effectué des consultations prénatales avec du personnel formé. L'une des conséquences dramatiques des accouchements non assistés est l'apparition de fistules obstétricales qui sont des lésions qui surviennent en général après un travail d'accouchement difficile, prolongé et en dehors de toute assistance médicale. La femme porteuse de fistule est toujours mouillée et dégage en permanence une odeur d'urine ou de matières fécales. Ce désagrément est vécu comme un drame amenant les femmes porteuses de fistules obstétricales de vivre à l'écart de la vie sociale.Les statistiques de l'OMS montrent que 10 femmes sur 1000 décédées des suites d'un accouchement dans les pays en développement, succombent à une fistule obstétricale. En ce qui concerne, la Côte d'Ivoire, la crise que
traverse ce pays, depuis septembre 2002, a entraîné un dysfonctionnement des structures sanitaires portant sur le manque de personnel qualifié, la fermeture des établissements sanitaires dans les zones sous contrôle des Forces Nouvelles et une demande plus importante des services de santé dans la zone gouvernementale. Face à cette situation, le gouvernement de Côte d'Ivoire avec l'appui de l'UNFPAa initié une série d'activités préparatoires à la mise en oeuvre d'un programme de lutte contre les fistules obstétricales. La présente étude s'inscrit dans le cadre général de la lutte contre la mortalité maternelle en Côte d'Ivoire et en particulier, celle due aux fistules obstétricales.