Actualités

Déclaration du Directeur exécutif à l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées

2 October 2014

Déclaration du Directeur exécutif à l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées (1er octobre 2014)

En cette 24ème Journée internationale des personnes âgées, l’UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la population, s’associe à la célébration mondiale de la longévité et reconnaît les contributions qu’apportent les personnes âgées à leurs familles, communautés et sociétés. Nous célébrons le fait que davantage de personnes vivent plus longtemps et en meilleure santé. Cela est dû aux améliorations survenues dans les domaines de la nutrition, de l’assainissement, des sciences médicales, des soins de santé, de l’éducation et du bien-être économique.

Le vieillissement de la population est un triomphe du développement. Toutes les générations tirent de prodigieux bénéfices de l’appui à une pleine participation des personnes âgées. Les possibilités de gains additionnels sur les plans social et économique sont aussi infinies que les contributions qu’une population vieillissante active, jouissant de la sécurité et de la santé, peut apporter à la société.

Le thème retenu pour la journée spéciale de cette année illustre le principe directeur du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies: Ne laisser personne en arrière: Promouvoir une société pour tous. Alors que les personnes de 60 ans ou davantage représentent près de 12 % de la population mondiale, laisser en arrière les personnes âgées n’est pas envisageable.

Il faut inscrire dans l’agenda de développement pour l’après-2015 les besoins et les droits des personnes âgées, ainsi que les questions liées au vieillissement de la population. En 2030, les personnes de plus de 60 ans seront plus nombreuses que les enfants de moins de 10 ans. En 2050, elles seront plus de deux milliards dans le monde.

Ne laisser personne en arrière signifie s’attaquer aux inégalités et garantir l’accès de tous aux services sociaux et à la protection sociale. Si l’on assure à tous les groupes de la population, jeunes et vieux, un accès égal à l’éducation, au revenu, aux soins de santé et aux services sociaux de base, chacun peut avoir une existence décente dans le présent et économiser pour l’avenir.

L’UNFPA est déterminé à travailler avec les États Membres de l’Organisation des Nations Unies, le système des Nations Unies et la société civile pour faire en sorte que les personnes âgées ne soient pas laissées en arrière et puissent jouir de la santé, de la possibilité d’apprendre et du bien-être tout au long de leur vie. Nous travaillons à inscrire les questions liées au vieillissement dans l’agenda de développement pour l’après-2015, dans les cadres nationaux de développement et dans les stratégies de réduction de la pauvreté, et à garantir que la voix des personnes âgées soit entendue.