Actualités

LE MENTORAT, UNE INITIATIVE POUR REDUIRE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

4 avril 2018

LE MENTORAT, UNE INITIATIVE POUR REDUIRE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

Abidjan a accueilli du 26 au 30 mars 2018, un atelier de restitution des résultats de l’évaluation du mentorat clinique des sages-femmes et d’élaboration des recommandations pour le mentorat. Cet atelier, une initiative du bureau régional de l’Afrique de l’ouest et du centre de l’UNFPA (UNFPA-WCARO), en collaboration avec l’OMS, l’UNICEF et la Société Africaine de Gynéco-Obstétrique (SAGO), a vu la participation d’éminents professeurs gynécologues, des sages-femmes et des maïeuticiens venus du Sénégal, du Mali, de la Guinée, de Madagascar, du Burkina Faso et du Benin.

Il s’agira, à l’issue de cet atelier, d’élaborer un guide harmonisé pour la mise en œuvre de l’initiative dénommée « mentorat ». Cette initiative vise l’encadrement des sages-femmes sur le terrain par des sages-femmes plus anciennes et plus expérimentées, en vue du renforcement de leur capacité. En d’autres termes, il s’agit de renforcer le sens de la responsabilité chez les sages-femmes afin de veiller au respect des droits fondamentaux pour mettre un terme aux décès maternels et néonatals et aux morti-naissances évitables (« Survivre »), garantir la santé et le bien-être (« S’épanouir ») et développer un environnement favorable (« Transformer »).

La mortalité maternelle en Afrique de l’Ouest et du centre est estimée à 679 décès pour 100.000 naissances vivantes. Elle demeure la plus élevée de toutes les régions du monde. L’initiative du « mentorat » des sages-femmes a été mise en oeuvre au Burkina Faso, au Sénégal et à Madagascar depuis bientôt trois années pour améliorer la pratique et réduire la mortalité maternelle et particulièrement celle qui survient en période périnatale. La Côte d’Ivoire a rejoint l’initiative, il y a seulement en 6 mois.

Selon la Directrice des Soins Infirmiers et Maternels (DSIM) représentant la ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Raymonde Goudou Coffie, le mentorat a permis à 2879 Sages- femmes d’être ‘’mentorées’’ dans 41 District Sanitaires après 6 mois de mise en œuvre.

Au vu des résultats encourageants de la mise en œuvre du mentorat dans les pays qui l’ont initié, UNFPA-WCARO envisage de répliquer cette pratique et de l’étendre à d’autres pays de la région. D’où la nécessité de disposer d’un guide harmonisé des pratiques de mentorat pouvant servir de base à la mise en œuvre de l’initiative dans les pays qui voudront la mettre en pratique.